ПОДЕЛИТЬСЯ

Oleg Okhapkine (1944-2008)

Oleg Okhapkine est né pendant la guerre, dans Leningrad à peine sorti du siège, le 12 octobre 1944. Une enfance austère, l’influence, à partir de 12 ans, du milieu très croyant de sa grand-mère (elle chantait dans les chœurs de la Laure Alexandre-Nevski) provoquent, vers 16 ans, une réaction de révolte : rupture avec l’église et choix d’une vocation littéraire qui s’affirme définitivement l’année de la mort d’Akhmatova en 1966. La fin des années 1960 est marquée par les rencontres décisives avec le poète Iossip Brodski et l’astrophysicien Nikolaï Kozyrev.
Okhapkine est publié pour la première fois dans la revue Vetché, sur recommandation de Lev Goumilev, ami de Nikolaï Kozyrev depuis le camp. Après l’exil de Brodski, Okhapkine devient l’un des leaders informels du milieu littéraire parallèle et l’un des auteurs actifs dans le samizdat des deux capitales. À partir de 1977, ses textes paraissent dans la presse de l’émigration : Vestnik RKHD, Grani, Vremia i my, l’anthologie Blue Lagoon. En 1976 il accueille chez lui le premier séminaire consacré à Nikolaï Goumilev sous la direction du spécialiste I. Martynov. Il participe au séminaire de philosophie religieuse de V. Porech et de A. Ogorodnikov (1974-1980).
Les persécutions des services spéciaux contre les membres du séminaire le conduisent à l’asile psychiatrique, où il fera, à partir de 1984, des séjours que ne motive pas toujours son état psychique. Il meurt d’une mort tragique le 30 septembre 2008 à l’Hôpital psychiatrique de la Fontanka, une ancienne maternité, là où il était né en 1944.
Ses obsèques ont été célébrées le 4 octobre 2008 à Saint-Pétersbourg dans l’église de la Sainte-Face place Koniouchennaïa, où ont eu lieu les services funèbres de Pouchkine et d’O. Grigoriev.

Almanach « Lectures Oleg Okhapkine », SPb, Rousskaïa Koultoura, N°1, 2015 ; N°2, 2017.
A. Chtchipkov, « La poésie d’Oleg Okhapkine et l’archéoavangarde ». Futurum ART N°1 (44), 2016.
D. Dar, « Leningrad. Un destin. Un poète ». Revue Grani, N°110, 1978.
I. Martynov, Critique du livre Le Retour d’Ulysse, Novyi Journal, N°201, 1996.
V. Krivouline, « Le Charme discret de la poésie », Tsirk Olymp N°3, 1996 (sur Kouchner et Okhapkine)
S. Stratanovski, « L’univers poétique d’Oleg Okhapkine », http://newkamera.de/stratanovskij_11.html
J. Sizova, « Les motifs de la résistance dans la poésie d’Oleg Okhapkine », revue Zvezda N°7, 2016.
Josephine von Zitzewitz, « Oleg Okhapkin : Poetry as Liturgy » (Poetry and the Leningrad religious-Philosophical Seminar 1074-1980, p. 136-161), Legenda, 2016.
T. Kovalkova, « Edinoe na potrebou » [L’unique nécessaire]/Sur le quotidien poétique d’Oleg Okhapkine. www. religare.ru/25_862.htlm